seniors entrepreneurs

phrase copie

lesechos

Les politiques entrepreneuriales de RSE se concentrant sur l’emploi des seniors se développent. Souvent mis à l’écart du marché du travail, ces derniers sont aujourd’hui plus de 800 000 à rechercher un emploi. Plus que de nouvelles lois, c’est d’une réelle prise de conscience dont les entreprises françaises ont besoin aujourd’hui.

Le chômage des séniors : une évolution préoccupante

La situation des seniors à la recherche d’un emploi se détériore chaque année. Aujourd’hui, ces derniers restent inscrits à Pôle emploi environ 20 mois. C’est la catégorie à la durée d’inscription la plus élevée. En comparaison, les jeunes de moins de 26 ans, souvent cités dans les médias comme exemples de précarité, restent inscrits 5 mois en moyenne.

La durée d’inscription à Pôle emploi des chômeurs de plus de 50 ans était en décembre 2012 de 442 jours, contre 257 jours pour l’ensemble des demandeurs d’emplois. Des chiffres d’autant plus préoccupants qu’une majorité des seniors qui quitte Pôle Emploi le fait pour un emploi précaire, généralement assez peu rémunéré.

Des efforts sont pourtant faits par le gouvernement. En juin 2014, François Rebsamen, ministre du Travail, a lancé un plan d’action pour lutter contre le chômage des seniors. Peu de temps après, Manuel Valls, premier ministre, a fait figurer l’accès à l’emploi pour les personnes âgées de plus de 50 ans parmi les priorités de l’État, qui a récemment annoncé la création d’un contrat aidé pour les chômeurs senior.

Malgré tout, selon le rapport d’évaluation de l’IGAS sur le Retour à l’emploi des seniors au chômage, "recruter un senior est d’abord vécu comme une contrainte par les entreprises". Alors que les lois se multiplient, tant que les mentalités en entreprise ne changeront pas, l’âge restera un facteur discriminant dans le milieu du travail. D’autant qu’employer un senior et faire des bénéfices n’a jamais été antinomique. Les politiques de RSE sont là pour le prouver.

43 % des employés chez Danone en Europe de l’Ouest sont âgés de plus de 50 ans

La responsabilité sociale (ou sociétale) des entreprises (RSE) est la plupart du temps considérée sous le prisme environnementale. Le développement de préoccupations écologiques dans les entreprises n’est pourtant pas son seul enjeu.

De fait, les politiques entrepreneuriales de RSE peuvent se focaliser sur divers aspects de la "responsabilité sociale", notamment "la protection et l’intégration des groupes vulnérables" tels que les jeunes, les personnes handicapées, les immigrés, mais également les seniors.  C’est sur cette dernière catégorie qu’a décidé de se concentrer le Groupe Danone, reconnue depuis plusieurs années pour l’efficacité de sa politique de RSE en France.

Encore en 2013, l’entreprise française remportait le Grand prix ESSEC des Industries de consommation responsable qui récompense chaque année les meilleures initiatives des industriels producteurs de biens de grande consommation en France dans le domaine de la RSE. Quand de nombreuses entreprises renvoient sans état d’âme leurs salariés âgés au premier signe de fatigue, elle a décidé de valoriser le "bon vieillir" dans l’entreprise.

Depuis 2004, le groupe effectue régulièrement des diagnostics des postes occupés par des seniors afin d’adapter leur travail aux problématiques liées à l’âge. Une démarche qui fonctionne puisqu’aujourd’hui, 43 % des effectifs du groupe en Europe de l’Ouest sont des salariés âgés de plus de 50 ans.

Autant d’initiatives qui montrent non seulement qu’il est possible de travailler avec toutes les générations qui composent notre société, mais qu’en plus, ce n’est absolument pas pénalisant pour l’entreprise. Rappelons tout de même que Danone, "malgré" ses 40 % de salariés seniors, est aujourd’hui le leader mondial de l’agroalimentaire.

En 2013, le groupe français a réalisé 21 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Le véritable frein des entreprises françaises aujourd’hui n’est pas financier, il est de l’ordre de la paresse. Une absence d’effort à laquelle elles vont bien devoir remédier alors que la population vieillit chaque année.

Source : http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-132594-les-politiques-entrepreneuriales-de-rse-une-benediction-pour-lemploi-des-seniors-1116595.php

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn